Actualité juin 2004

Specif

  • Specif vient de donner un nouvel habillage à son annuaire des laboratoires : http://eurise.univ-st-etienne.fr/specif (également accessible depuis la page de specif)

    Nous en profitons pour relancer les laboratoires afin qu'ils nous aident à faire vivre ce site. Pour cela :

    1. Si votre laboratoire est déjà inscrit (facile à vérifier : consultez l'annuaire !), il y a une personne qui détient le code de la base "notre interlocuteur" sur la fiche). Rappelez-lui de mettre à jour les informations.
    2. Si votre laboratoire n'y est pas, remplissez ou faites remplir la demande d'inscription de votre laboratoire.

    A notre connaissance cette base de données est l'unique point où sont centralisées les informations concernant tous les labos informatique en France, quelle que soit leur autorité de tutelle. Il peut être un outil utile à de nombreuses personnes : candidats, doctorants, industriels, autorités de tutelle.

    Une réponse rapide aux deux FAQ de base :

    • L'ontologie des thèmes est celle du CNRS. Nous n'en avons pas trouvé de meilleure, en Français.
    • Le site répertorie encore les DEAs (et non les Masters) puisque tous les établissements n'ont pas encore basculé sur le LMD.

     

  • Specif lance une vaste opération afin de faire le point sur les licences en Informatique, dont les objectifs sont d'obtenir un référentiel et de proposer des conditions minimales à remplir pour ces licences. Pour aboutir, nous avons besoin de votre aide.
    Le fichier PDF joint présente notre démarche. Un questionnaire (également à la suite de ce mail) vous est proposé. Sa réponse nous est importante. Si vous préférez faire passer le questionnaire à des collègues, faites le. Nous sommes particulièrement intéressés par les réponses d'enseignants chercheurs ayant à gérer les Licences et les Masters.
    Merci pour votre aide,
    QUESTIONNAIRE
     

    Nom:                                            Prénom:

    E-mail:

    Etablissement:

    Responsabilité associée à la réponse (responsable de licence de master, de spécialité, de parcours…):


    90 crédits sur 180 comme marque d'une licence d'Informatique vous semblent (1):         trop    bien    pas assez

    Un meilleur chiffre serait:  _____________

    Ma licence locale en compte: ______________

    Il est (1) raisonnable / déraisonnable de penser que le responsable soit de la section 27.

    Il est (1) utile / inutile d'avoir une liste de matières obligatoires.

    Parmi les thèmes proposés les suivants sont de trop:

    Les thèmes suivants ne sont pas proposés et me semblent devoir être obligatoires dans toute licence d'informatique:

    Texte libre:
     

     

Ministère Enseignement Supérieur

  • Institut universitaire de FranceL'arrêté de nomination des jurys de l'IUF est publié au Journal officiel : http://www.cpu.fr/ActU/ActU.asp?Id=764&Inst=IUF
     
  • A propos du rapport Belloc
    La coordination RES a décidé de lancer une enquête par questionnaire auprès des collègues signataires de la pétition contre le rapport Belloc. Auriez vous l'amabilité de bien vouloir remplir le questionnaire ci joint (garanti sans virus et présenté dans deux formats différents), puis de le renvoyer à l'adresse mentionnée? En ces temps de réflexion sur l'avenir de la recherche en France, une telle initiative devrait permettre de recueillir des données comparatives chiffrées susceptibles d'alimenter les débats en cours. De même, et si vous trouvez cette initiative pertinente, n'hésitez pas à diffuser ce questionnaire (vierge) auprès de vos collègues maîtres de conférences ou professeurs non signataires de la pétition, ce qui nous permettra de recueillir le point de vue d'un plus grand nombre de personnes.
    Merci d'avance! Amicalement
    Charles Soulié

Ministère de la Recherche

  • Le futur de la recherche
    • Point de vue dans Le Monde d'anciens directeurs généraux du CNRS sur la place de la recherche en France et les réformes souhaitables http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-367185,0.html
    • Sur le site Arborescience un article sur "La science américaine en perte de vitesse" http://www.arborescience.fr/pub1/news/news_du_jour.php
  • ACI éducation et formation, deuxième appel à propositions qui porte sur les usages des technologies d'information et de communication (date limite 19 juillet) http://www.recherche.gouv.fr/appel/2004/aotice.htm
  • Arrêté du 18 mai 2004 fixant le montant des allocations de recherche
    http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENF0401025A
  • Arrêté du 19 mai 2004 portant nomination à la commission de recours prévue dans le cadre de la prime d'encadrement doctoral et de recherche
    http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENR0401024A
     

Ministère des affaires étrangères

Enseignement supérieur

  • enseignement et logiciel libre
    L'université de Lille 1 a mis en place un groupe de travail sur le thème des « logiciels libres et formats ouverts. ». L'objectif est de sensibiliser le personnel de l'université sur les enjeux liés au formats choisis pour nos documents et de promouvoir l'utilisation de logiciels libres et de formats ouverts chaque fois que c'est possible.
    Afin de nourrir la réflexion menée en interne, nous sommes à la recherche de démarches identiques conduites au sein d'autres établissements.
    Merci de me contacter ou de faire suivre ce mail à des personnes concernées si votre établissement mène ou a mené une expérience similaire ).

Recherche

  • Le programme Oppidum (sécurité signature électronique, cryptographie, carte à puce etc.). s'adresse à des projets de recherche et de développement dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information, avec pour objectif :
    • de soutenir la dynamique industrielle de ce secteur ;
    • de proposer des outils de la confiance pour le développement de la société de l'information.

    La date limite de dépôt des dossiers est fixée au vendredi 4 juin à 16h.

  • “Perspectives pour les recherches et industries du multimédia”
    JOURNEES NATIONALES DU RIAM - EDITION 2004
    Rennes, du 22 au 24 juin 2004

    Les Journées Nationales du réseau de Recherche et d'Innovation en Audiovisuel et Multimédia (RIAM) auront lieu à Rennes du 22 au 24 juin 2004. Elles marqueront la troisième année d'existence du réseau en se déroulant au cœur du deuxième pôle de recherche audiovisuelle français.

    Soutenu par le Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, le Ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies et le Ministère de la Culture et de la Communication (CNC), le RIAM a pour objectif de promouvoir l'innovation dans les produits et services pour la création et la diffusion de contenus multimédia interactifs et audiovisuels sur les nouveaux réseaux à haut débit fixes et mobiles. Il labellise des partenariats de recherche entre les industriels, les créateurs et les chercheurs, afin de développer les synergies et de faire fructifier les atouts indéniables de notre pays dans ce domaine.

    Depuis sa création en 2001, le RIAM a reçu 208 propositions de projets, dont 77 ont déjà été labellisées, pour un montant d'aides demandées de 34 millions d'euros, dans des domaines comme les jeux en réseau, la réalité virtuelle et les images de synthèse, la gestion des bases de données multimédias ou la protection des contenus.

    L'édition 2004 des journées nationales du réseau est co-organisé avec l'IRISA (INRIA Rennes), France Télécom R&D, la Mission pour l'Electronique, l'Informatique et les Télécommunications de l'Ouest (MEITO) et Thomson R&D France, avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne, du CNRT Télécom Image Multimédia, de Rennes Métropole, de Thalès, et sous la responsabilité scientifique du Bureau exécutif du RIAM.

    Ces journées se tiendront au Centre culturel du Triangle. Leur programme s'articulera autour des grandes problématiques de création et de diffusion des contenus, affirmant ainsi la spécificité du RIAM. Il tentera de mettre l'accent sur les évolutions récentes en matière d'innovation audiovisuelle et multimédia, et sur les thèmes de recherche critiques qui sous-tendent celles-ci. Outre les sessions plénières faisant participer des spécialistes du domaine, des séances de présentation de projets menés dans le cadre du RIAM et des ateliers thématiques sont prévus, afin de faire connaître les projets labellisés et de présenter leurs résultats.

    La manifestation s'achèvera par une matinée consacrée à des visites de laboratoires rennais de premier plan en matière d'audiovisuel et multimédia:

    l'IRISA, France Télécom R&D et Thomson.

    Plus de 300 participants parmi les industriels, les créateurs et les chercheurs du secteur sont attendus. Ces journées devraient notamment permettre, d'une part, de dresser un premier bilan des résultats de recherche acquis avec le soutien du RIAM, et, d'autre part, d'analyser l'évolution des besoins en matière de R&D et d'esquisser les orientations futures du réseau. Elles constituent aussi un cadre privilégié de rencontre pour la recherche de nouveaux partenariats.

    Informations sur le RIAM et programme des journées: http://www.riam.org Pour vous inscrire: http://www.meito.com/riam.html
     

  • Les 24, 25 et 26 juin, l'association C.U.R.I.E des responsables de transferts de technologies des établissements d'enseignement supérieur et de recherche organisent leur congrès annuel consacré aux problématiques de la Recherche, valorisation et partenariats industriels.

    Pour ce congrès, nous comptons accueillir des professionnels de ces établissements, mais aussi des cabinets de Propriété Industrielle, des consultants spécialisés en transfert de technologie, des entreprises possédant des centres de recherche.

    Dans le cadre des débats actuels sur la recherche en Europe et en particulier sur la question du rapprochement entre entreprises et établissements publics d'enseignement et de recherche, notre Congrès devrait représenter une contribution importante à ces débats, un lieu d'échanges et de rencontres fructueux.

    C'est pourquoi nous vous invitons à prendre connaissance du pré programme joint et à vous inscrire uniquement à l'adresse :

    http://www.curie.asso.fr <http://www.curie.asso.fr/> Rubrique : Congrès annuel
     

  • Les actes de la journée du 1er avril de l' AS 150 (RTP 1 et 5) - Systèmes répartis et réseaux adaptatifs au contexte Co-financée CNRS-GET sont maintenant en ligne à :

    http://www.infres.enst.fr/~demeure/AS150/Actes-AS150-1avril.htm

CNRS

  • Le séminaire "Europe" qui s'est déroulé à la Délégation le 7 mai dernier, a réuni une cinquantaine de participants. Les synthèses (lisible avec Acrobat Reader - 144 Ko) des 2 thèmes débattus : "Ressources humaines, mobilité" et "Outils et structuration de la recherche" sont en ligne. http://www.dr20.cnrs.fr/UDCA/Services/Spv/ActuSpv/SpvSynthesesSeminaireEuropeRecherche.pdf
  • Projet de réforme et politique du CNRS dans le domaine des Stic
    Le département des sciences et technologies de l'information et de la communication (Stic) a mis en ligne la synthèse de la journée de réflexion du 3 mai dernier sur le projet de réforme et la politique du CNRS dans son domaine. Les résumés des ateliers sont disponibles :

    • Quelle place pour la recherche française en Stic dans l'espace européen de la recherche,
    • Le rôle des directeurs de laboratoires,
    • La notion de pôle,
    • L'évaluation des chercheurs, des équipes, des laboratoires... Les synthèses.
  • Conseil d'administration du 24 juin
    - Sur les partenariats avec les établissements d'enseignement supérieur
    - Sur l'évolution de l'organisation de la direction du CNRS http://www.cnrs.fr/cw/fr/accu/ComplementsProjetCNRS.pdf
  • Campagne d'accueil en détachements/délégations au CNRS pour l'année (scolaire) 2005 est ouverte.
    Le deadline en est 15 juillet 2004. <http://www.sg.cnrs.fr/drh/emploi-nonperm/accueil-cherch.htm>
    Attention: il est indispensable de discuter avec vos responsables d'enseignement avant de déposer un dossier, même si sa signature n'est pas formellement nécessaire dans la procédure!
    Pour information, vous trouverez sur le site de Specif les archives des comptes-rendus des sessions du Comité national section 07 qui examine ces demandes. Vous pourrez ainsi avoir une idée de la pression (pas très forte!), des critères de sélection (la proximité de l'HDR est un critère majeur), et surtout prendre contact avec les candidats reçus l'an passé pour leur demander conseil! <http://www.specif.org/cnrs/03-cr-aut.pdf> <http://www.specif.org/04-info/cr_prin04.pdf>
    NB: Il existe une procédure analogue pour l'INRIA, mais les dates sont beaucoup plus tardives: cette année, mars 2004 pour un début en septembre 2004. <http://www.inria.fr/travailler/opportunites/detach-deleg/enseignants.fr.html>
    Pour ceux qui ont une prime de recherche (PEDR), voir les détails sur le maintien de la prime pendant le détachement sur le "Site de la PEDR" mis en place par Specif: <http://www.specif.org/MEN/pedr.html>, en particulier la FAQ du "Guide du candidat" <http://www.specif.org/MEN/2004-guide-pedr.pdf>

Europe

  • La Commission européenne publie un guide pour aider les chercheurs à bien communiquer leurs résultats, particulièrement à des non-spécialistes. http://www.jeunesdocteurs.com/bloc-notes/2004/ad-562.html
    • Le portail
    "Emploi scientifique en France" guide les chercheurs, débutants ou confirmés, français ou étrangers, vers les emplois de l'enseignement supérieur et de la recherche publique en France. http://www.emploi-scientifique.info (Src : R-L. Bénichou, abg-jobs)
  • --- Appel à propositions : FP6-2004-IST-3 - Appel 3 de la priorité thématique Technologies de la société de l'information - Date limite : 22 septembre - http://fp6.cordis.lu/fp6/call_details.cfm?CALL_ID=138
  • --- Appel à propositions : FP6-2004-IST-FETPI - Technologies futures et émergentes - Initiatives proactives - Appel 3 de la priorité thématique Technologies de la société de l'information - Themes : Quantum Information Processing and Communications, Global Computing, Emerging Nanoelectronics, Bio-inspired Intelligent Information Systems - Date limite : 22 septembre - http://fp6.cordis.lu/fp6/call_details.cfm?CALL_ID=137

INRIA

RNTL

Divers

Annonce de thèse

La recherche en pratique

  • Le Collectif APRES, Acteurs Précaires de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur a publié une analyse critique du rapport intitulé « Du Nerf » : http://www.jccp.ouvaton.org/apres.html

  • Syndicats : les projets de «statut unique» enseignants chercheurs, une fausse solution
    Communiqué.
    Le développement de la recherche et de l'enseignement supérieur, la lutte contre la précarité, qui frappe les jeunes chercheurs ont été portés par le mouvement qui a mobilisé la communauté scientifique. L'Intersyndicale rappelle fermement l'importance des garanties de la Fonction publique, des statuts nationaux des personnels (enseignants-chercheurs, ITA, chercheurs, Iatos).

    Les prises de positions convergentes, récemment affichées par différentes institutions, font aujourd'hui courir un risque grave pour l'avenir de la recherche. La Conférence des Présidents d'Université (CPU), dans un communiqué de presse en date du 6 mai 2004, se prononce pour la mise en place d'un statut unique d'enseignant chercheur et le transfert à l'Université de la tutelle des laboratoires. Cette proposition contient de façon implicite le démantèlement des EPST, en particulier du CNRS. La recherche menée dans les laboratoires, mais aussi l'enseignement dispensé à l'Université, en sortiraient dramatiquement affaiblis. Cela ouvre la voie aux propositions de B. Belloc d'alourdissement des services et d'éclatement du statut des enseignants-chercheurs.

    Il ne s'agit pas d'opposer les EPST et les Universités. Une telle attitude serait en totale rupture avec l'esprit d'unité porté par l'ensemble des personnels de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur et qui repose sur un constat simple: une large majorité des personnels des EPST travaillent dans des laboratoires associés à l'Université où ils partagent souvent les mêmes difficultés que leurs collègues universitaires. Beaucoup d'entre eux s'accordent aujourd'hui sur la nécessité d'une réforme permettant aux enseignants-chercheurs de mieux exercer leurs activités de recherche. C'est pour cela que nous demandons la mise en place de passerelles plus nombreuses d'un statut à l'autre pour tous les personnels et la réduction des charges d'enseignement.

    Ces propositions ne correspondent en rien à la nécessité de faire progresser le système de recherche ou d'améliorer les conditions de travail des enseignants-chercheurs par l'abaissement significatif des charges d'enseignement et la création des emplois correspondants. Elles apparaissent décalées par rapport à celles exprimées très majoritairement par les enseignants -chercheurs dans les conseils scientifiques universitaires.

    Nous sommes conscients qu'il y a nécessité de doter l'Université de moyens importants pour qu'elle puisse exercer pleinement ses missions d'enseignement et de recherche. Nous constatons que les EPST sont aujourd'hui des structures de recherche capables de mener une politique scientifique nationale de haut niveau et d'en évaluer les acteurs. Nous estimons en conséquence préjudiciable pour le système de recherche la fusion des statuts de chercheurs et enseignants-chercheurs qui aurait pour conséquence immédiate la transformation de ces mêmes EPST en agences de moyens sans pour autant développer la capacité de recherche de l'Université.

    Pour ces raisons, l'Intersyndicale Nationale Recherche / Enseignement Supérieur appelle tous les personnels des EPST et de l'Enseignement Supérieur à s'opposer à la disparition des EPST en tant qu'organismes nationaux et à la mise en cause des garanties statutaires des personnels de ces organismes comme des personnels des universités.
    Villejuif le 12 mai 2004

    Les organisations syndicales : SNESup-FSU, SNTRS -CGT (CNRS, INSERM, IRD,INRIA, INED), SNCS-FSU (CNRS, INSERM,), SNPCEN-FSU, SGEN-CFDT (CNRS, INSERM), STREM-SGEN-CFDT-IRD, SUD-Recherche EPST, CGT-INRA, CFTC-INRA, CFDT-INRA,

    L'intersyndicale Enseignement Supérieur-Recherche appelle les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, les étudiants à participer massivement à l'action du mardi 25 mai, initiée par quatre fédérations de l'Education et de la Recherche (CGT, SGEN, FSU, UNSA). Les modalités d'action du 25 mai vous seront transmises ultérieurement.

     

  • "Sauvons la Recherche" lance une nouvelle initiative en direction des chercheurs européens, par le biais d'un manifeste à diffuser dans toute l'Europe et d'un site internet : http://fer.apinc.org qui comprend notamment un questionnaire.

    Vous trouverez ci-dessous un texte explicatif, merci de le rediffuser le plus largement possible.

    Par ailleurs, la préparation du budget 2005 nous a amenés à faire un communiqué de presse pour préciser les orientations qui nous semblent nécessaires pour la prochaine loi de finances. Vous trouverez ce communiqué de presse sur le site :

    http://recherche-en-danger.apinc.org/article.php3?id_article=977

    Merci de votre intérêt et de votre soutien.

    --------------------------------------------

    Chers collègues,

    Le combat des scientifiques et des citoyens organisés dans le mouvement " Sauvons la Recherche " a mis un coup d'arrêt à l'absence de politique scientifique dont témoigne l'état de la recherche française. Mais la manière dont les responsables en charge de l'avenir se sont trop longtemps accommodés de cette situation reflète une crise générale de la recherche scientifique en Europe.

    Un financement très insuffisant dans la plupart des pays européens, une absence de véritable politique scientifique européenne due à une méconnaissance flagrante de l'importance de la recherche fondamentale et à une bureaucratisation excessive dans la gestion des programmes européens, une communauté scientifique largement tenue à l'écart des procédures de décision et ne parvenant pas à s'organiser pour modifier cette situation, que faire pour soulager l'Europe de la Science de tant de maux ?

    Les déclarations officielles de Lisbonne et Barcelone fixant l'ambitieux objectif de 3% du PNB européen pour la recherche en 2010 se sont traduites paradoxalement dans les faits par un constant recul de l'Europe vis à vis du Japon et des Etats Unis.

    Face à la faiblesse actuelle de la recherche européenne, nous soutenons toute initiative pour mettre en place les fondations d'un espace européen de recherche, et en premier lieu la création d'un Conseil Européen de la Recherche (European Research Council, ERC) entièrement consacré à la recherche fondamentale, comme l'a proposé le Conseil des ministres européens. Cependant il est essentiel que la communauté scientifique soit consultée sur l'organisation et les missions de l'ERC.afin qu'elle accompagne cette importante évolution.

    Nous ne pouvons laisser aux seuls politiques le soin de faire que la recherche fondamentale devienne une priorité. Scientifiques et universitaires, nous avons de fait une éminente responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens et de l'avenir de l'Europe. Profitons du renouvellement imminent du Parlement Européen pour construire cet avenir de la science européenne.

    Si vous êtes convaincus de l'urgent besoin d'une action pour l'avenir de la recherche européenne, visitez notre site Web. Vous y trouverez une documentation plus complète, vous pourrez signer un manifeste s'appuyant sur cet appel. Vous pourrez vous exprimer dans un forum sur la mise en place de l'ECR (http://www.fer.apinc.org).

    Pensez à relayer cet appel auprès de vos collègues français et étrangers (voir plus loin en anglais).

    Le Collectif "Sauvons la Recherche"

Livres

  • Titre : Programmation orientée aspect pour Java/J2EE Auteurs : R. Pawlak, J.-P. Retaillé, L. Seinturier Editeur : Eyrolles

    Site de l'ouvrage : <http://www.editions-eyrolles.com/livres/POA/>

    Chapitres en téléchargement : <http://www.editions-eyrolles.com/php.accueil/Ouvrages/ouvrage.php3?ouv_ean13=9782212114089&xd=859b92ee068787cd12aaa9b7bcaad580>

    Résumé : La POA (programmation orientée aspect) est un nouveau paradigme dont les fondations ont été définies au centre de recherche de Xerox à Palo Alto au milieu des années 1990. Elle a émergé suite à différents travaux de recherche dont l'objectif était d'améliorer la modularité des applications pour faciliter la réutilisation et la maintenance.

    L'efficacité de la POA pour adresser des problématiques complexes de modularisation, partiellement prises en compte par les technologies actuelles, telles J2EE ou .Net, a rencontré un succès non négligeable auprès des experts et maintenant des développeurs. Des éditeurs tels que IBM ou JBoss Group réfléchissent actuellement à introduire fortement la POA au sein de J2EE afin de pallier les lourdeurs et limitations de cette spécification.

    L'objectif de cet ouvrage est double : permettre au lecteur d'appréhender l'ensemble des concepts majeurs de la POA ainsi que leurs implications dans nos méthodes de développement et donner les clés de sa mise en oeuvre en présentant les principaux outils disponibles actuellement au travers d'applications significatives et d'une étude de cas sur une application bancaire J2EE.

Soutenances de thèse

  • JADAPT : UN MODELE POUR AMELIORER LA REUTILISATION DES PREOCCUPATIONS DANS LE PARADIGME OBJET - La soutenance aura lieu le mardi 13 juillet 2004 à 10h30 à I3S dans la salle de conférence du bâtiment EUCLIDE.
    Résumé : Cette thèse a pour sujet la réutilisation des préoccupations dans le paradigme objet. De nombreux langages et modèles pour la séparation des préoccupations existent dans la littérature. La mise en évidence de leurs limitations nous a permis d'isoler toutes les propriétés nécessaires pour réutiliser facilement les préoccupations.
    Ces propriétés sont principalement : i) une encapsulation de la composition des préoccupations au sein d'entités réifiées qui doivent pouvoir être abstraites et supporter l'héritage, et ii) un éventail assez varié d'opérateurs d'adaptation (encapsulés dans les entités précédemment citées) qui mettent en oeuvre la composition de préoccupations dans l'objet.
    Aucun langage ou modèle de la littérature n'offre actuellement ces deux propriétés. Le modèle JAdapt a été conçu pour répondre à ce constat et offrir une alternative satisfaisante qui permette aux applications de séparer et composer des préoccupations. Le modèle JAdapt a été implémenté sous la forme d'un plug-in pour l'environnement de développement Eclipse. Il a ensuite été évalué en utilisant les mêmes exemples qui ont permis de mettre en évidence les apports et limitations de l'état de l'art. Le mémoire se termine par une réflexion sur les perspectives d'utilisation de JAdapt dans le paradigme des composants et dans l'approche MDA.
    Mots-clés : séparation des préoccupations, programmation par objets, réutilisation, adaptabilité, environnements compilés et typés.

     


Dernière mise à jour du site: 15/02/2011