Actualité décembre 2004

Specif

Congrès Specif
20 et 21 Janvier 2005 - Clermont Ferrand

Licences et Masters en Informatique

Le Prix de thèse Specif 2004 a été décerné à  Sid-Ahmed BERRANI (les infos sont ici)

La position de Specif pour une maquette nationale des licences d’informatique pour le LMD

États généraux de la recherche et de l'enseignement supérieur

  • http://cip-etats-generaux.apinc.org/
  • Rapport final des états généraux de la recherche
    Suite aux assises nationales de la recherche, le rapport final en format pdf en version résumée (224 Koctets) et en version complète (1 000 Koctets) des états généraux de la recherche vient d'être remis aux ministres concernés.

C.N.U 27

  • Si vous êtes candidat-e à la qualification aux fonctions de MC ou PR en 27e section, pensez à consulter le site de cette section : vous y trouverez toutes informations utiles à la rédaction de votre dossier.
    http://cnu.ifsic.univ-rennes1.fr/
    et plus particulièrement la rubrique :
    http://cnu.ifsic.univ-rennes1.fr/bb-Note-aux-candidats-a-la-qualification--MC-ou-PR-.html

M.E.N

  • Pour le futur candidat aux postes de MC / PR
    • La déclaration de candidature est disponible sur le site du Ministère de l'Education Nationale à l'adresse suivante :<http://www.education.gouv.fr/>, rubrique "Personnels enseignants" du supérieur", application "ANTARES".
    • Le doctorat/HDR doit être soutenu pour le 24 décembre 2004. <http://cnu.ifsic.univ-rennes1.fr/bb-Qualifications-2005.html>
    • Vous trouverez sur le site très fourni du CNU 27e section une "Note aux candidats à la qualification": <http://cnu.ifsic.univ-rennes1.fr/> à lire absolument!
    • Vous trouverez sur le serveur Specif des informations plus générales sur la carrière d'enseignant-chercheur: <http://www.specif.org/emploi.html>, <http://www.specif.org/AG03/atelier-c2.html>.
  • Page de présentation de l'espace européen de l'enseignement supérieur : textes de référence, présentation de l'action menée en france, tous les outils pour comprendre l'harmonisation en cours.
    http://www.education.gouv.fr/sup/lmd/default.htm
  • IUF
    Découvrez la promotion 2004
    http://www.cpu.fr/ActU/Actu.asp?Id=793&Inst=IUF
    Membres juniors :
    Laurence NIGAY, maître de conférences à l'université Grenoble I (Informatique)
    En outre, sont reconduits comme membres seniors :
    Alain COLMERAUER, professeur à l'université Aix-Marseille II (Informatique)
  • Bilan de la campagne 2004 de recrutement et d'affectation
    Le ministère a mis le bilan en ligne (document au format pdf-39 pages)
  • Revalorisation pour l'année universitaire 2004-2005 des taux de diverses primes de l'enseignement supérieur
    Les taux de diverses primes de l'enseignement supérieur ont été revalorisés pour l'année scolaire 2004-2005.

C.N.R.S

  • réorganisation du CNRS (projet de création de 5 directions scientifiques)
  • Note de Bernard Larrouturou, Directeur Général du CNRS, sur les critères d'évaluation des chercheurs (ici)
  • Ouverture d'un appel d'offres pour sélectionner des laboratoires dans lesquels seront recrutés des post-doctorants en 2005
    http://www.sg.cnrs.fr/drhchercheurs/Post_doc_2005/index.html
  • Recrutement de post-doctorants par le CNRS : Ouverture de la campagne annuelle
    Le CNRS ouvre un appel d'offres en vue de sélectionner les laboratoires dans lesquels les post-doctorants seront recrutés en 2005. La date limite de dépôt des dossiers pour les unités est fixée au 10 janvier 2005
  • Le Centre National de la Recherche Scientifique, l'INRIA et l'Université d'Illinois à Urbana Champaign (UIUC) lancent un appel à propositions pour des projets de recherche conjoints entre des laboratoires français, CNRS et INRIA et américains de l'UIUC dans le domaine des STIC:
    http://www.cnrs.fr/STIC/InfosRecherche/AppelsOffres/DocuOffres/2004/URBANA.htm
    Date limite de dépot des dossier : 1/0/12/2004
  • Accueil en délégation CNRS 2005
    La campagne d'accueil en délégation est lancée. Les enseignants-chercheurs (maîtres de conférences et professeurs des universités) qui souhaitent être accueillis au CNRS pour activité de recherche peuvent dès à présent télécharger un dossier de demande d'accueil en délégation ou une fiche de renouvellement (pour ceux dont la délégation au CNRS est en cours).
    Toutes les demandes d'accueil en délégation (dossier de demande initiale ou fiche de renouvellement) doivent être remis au président de l'université ou au directeur de l'établissement d'enseignement supérieur (s'il ne s'agit pas d'une université) dont l'enseignant-chercheur relève. Aucun dossier adressé au CNRS n'émanant pas de la présidence ou de la direction d'un établissement d'enseignement supérieur ne pourra être instruit.
    La date limite de dépôt des dossiers est fixée par chaque établissement d'enseignement supérieur. Les enseignants-chercheurs doivent donc se renseigner auprès des services de leur établissement.
    http://www.sg.cnrs.fr/drh/emploi-nonperm/accueil-cherch.htm
    Exemple de date : 30 novembre à U. Nice, 5 Janvie à l'ENS Cachan
    Sont concernés par la procédure simplifiée les enseignants chercheurs des UMR ou des FRE souhaitant se consacrer davantage à la recherche au sein de leur unité d'affectation, et rémunérés par un établissement d'enseignement supérieur dont le contrat quadriennal contient une clause relative aux accueils en délégation au CNRS.
    Les accueils de ce type sont opérés sans avis préalable du comité national de la recherche scientifique. Le dossier à remplir en application de la procédure simplifiée est le même que celui pour la procédure nationale. Il est disponible sur le site web de la direction des ressources humaines du CNRS. Voir <http://www.cnrs.fr/DRES/Contractualisation/DelegationProcSimplifiee.html> pour les détails.

Europe

  • Le Programme Erasmus Mundus 2004-2008

    Publication des résultats pour l'action 1 du programme. 19 masters retenus et 13 établissements français sélectionnés.
    http://europa.eu.int/comm/education/programmes/mundus/projects_en.html
  • Organisation de la recherche publique en Europe
    L'Assemblée nationale a mis en ligne un rapport d'information de la délégation pour l'Union européenne sur l'organisation de la recherche publique en Europe. Selon ce rapport, "l'efficacité de la recherche publique en Europe dépend des efforts financiers qui lui sont consacrés mais aussi, dans une large mesure, de son organisation."
    Le rapport établit une comparaison entre trois pays : l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Il souligne que la recherche publique en France présente "un certain nombre de différences par rapport aux systèmes allemand et britannique : structurelles, comme les rôles respectifs des organismes et des universités et les relations avec l'industrie, mais surtout liées aux modes de gestion des politiques de recherche - en termes de financement, d'évaluation et de carrières." Dans cette perspective, les enjeux principaux résident dans "le pilotage de la recherche et l'émergence d'équipes de chercheurs, avec la nécessité de développer les financements par appel à projet, susceptibles d'introduire des éléments de souplesse et d'efficacité indispensables." Télécharger le rapport. (Signalé par le CNRS)

     

Financement pour école thématique

  • CNRS : <http://www.cnrs.fr/formation/fp/ecoles_internet/menu_internet.php>.
    Contact au département STIC: <>.
  • INRIA : Chaque année, l'INRIA offre la possibilité de faire co-financer des écoles thématiques dans le cadre de la formation par la recherche. Il s'agit typiquement d'écoles organisées pour une durée d'une journée à 2 semaines et qui ont pour vocation à compléter la formation initiale des jeunes chercheurs.
    <http://www.inria.fr/travailler/formation/appelecole.html>

 

Soutenances de thèse (sont annoncées les soutenances qui nous parviennent)

J'ai le plaisir de vous inviter à la soutenance de ma thèse qui aura lieu le Vendredi 17 septembre à 11h00 en salle 79 du LRI (Batiment 490, Université Paris XI à Orsay), et, bien sûr, au pot qui suivra.

Le titre de ma thèse est: "Modélisation de processeurs et de systèmes"

La soutenance aura lieu devant le jury composé de:

Nathalie Drach-Temam (Professeur à l'université Paris VI, Examinateur) Alain Greiner (Professeur à l'université Paris VI, Rapporteur) Bruno Jego (Ingénieur responsable du groupe Architecture Multiprocessor SOC et "Multi-threading" chez STMicroelectronics, Examinateur) Jacques Raguideau (Directeur de recherche du laboratoire de sureté des logiciels au CEA/Saclay, Examinateur) Pascal Sainrat (Professeur à l'université Toulouse III, Rapporteur) Olivier Temam (Professeur à l'université Paris XI, Directeur de thèse)

Résumé:

Le développement d'un nouveau simulateur de micro-architecture est un investissement conséquent en temps à cause d'un long processus de modélisation, de débogage et de validation.

Les simulateurs existants de processeur sont faiblement modulaires, et leur finesse de modélisation limitée.

A cause de la complexité croissante des architectures à modéliser, ces simulateurs sont des solutions de moins en moins adaptées et pratiques pour la simulation.

L'adoption d'environnements de simulation modulaires est donc une nécessité, mais de tels environnements ne peuvent être exploités correctement sans y ajouter une méthodologie de conception.

L'environnement de simulation SystemC a été choisi car il s'impose de plus en plus largement en tant qu'environnement de simulation modulaire pour les systèmes sur puce (SoC) et les processeurs embarqués.

Nous proposons une méthodologie de conception d'émulateurs du jeu d'instructions et de simulateurs de microarchitectures en SystemC.

Cette méthodologie définit une interface et un protocole de communication entre les composants de simulation.

La méthodologie a été appliquée à la conception d'un simulateur de processeur superscalaire générique (OoOSysC), et a permis de mettre en place une librairie de composants de simulation modulaires (MicroLib).

Le passage aux environnements de simulation modulaires induit un ralentissement de la simulation par rapport aux simulateurs existants.

La vitesse de simulation est un facteur critique car elle détermine souvent l'étendu des solutions qui peuvent être évaluées par les architectes de processeur.

Nous proposons un moteur de simulation rapide SystemC, appelé FastSysC, qui dans nos expériences, peut accélérer les simulations au niveau cycle d'un facteur 2,13 à 3,56 par rapport à SystemC 2.0.1.

Nous proposons également DiST, une méthode de distribution de la simulation où, à la différence d'autres techniques comme la réduction de la trace ou l'échantillonnage de la trace qui sacrifient la précision au profit de la vitesse, l'utilisateur est délesté de la plupart des problèmes de précision.

L'accélération augmente avec la quantité de ressources de calcul disponibles, ce qui apporte une accélération moyenne de 7,35 pour 10 machines avec une erreur moyenne sur l'IPC de 1,81%.

Nous avons également montré que non seulement l'erreur sur l'IPC et d'autres métriques restait faible, mais qu'un chercheur pouvait baser ses décisions de recherche sur les résultats de simulation de DiST.

j'ai le plaisir de vous convier à ma soutenance de thèse qui aura lieu le mardi 28 septembre 2004 à 10h30 en salle René Char, Bâtiment "Les Humanités"

à l'Insa de Lyon. Des directives et un plan d'accès sont disponibles à l'adresse suivante :

http://www.insa-lyon.fr/pg/index.php?Rub=14

Cette thèse s'intitule "Autour de la réservation de bande passante dans les réseaux ad hoc" et sera soutenue devant le jury composé de :

André-Luc Beylot Professeur à l'ENSEEIHT

Michel Diaz Directeur de recherche au LAAS, CNRS

Isabelle Guérin Lassous Chargée de recherche à l'INRIA

Rhône-Alpes

Philippe Jacquet  Directeur de recherche à l'INRIA

Rocquencourt

David Simplot-Ryl Professeur à l'Université des Sciences

et Technologies de Lille

Stéphane Ubeda Professeur à l'INSA de Lyon

 

La soutenance sera suivie d'un apéritif qui pourra sans doute faire office de déjeuner.

Cordialement,

Claude Chaudet.

------------------------------------------------------------------------

Résumé :

Les réseaux sans fil connaissent aujourd'hui un essor important. Le nombre croissant d'offres commerciales basées sur la norme IEEE 802.11

(Wi-Fi) et ses déclinaisons en atteste. Ces réseaux nécessitent actuellement la présence d'une station de base pour assurer les communications entre mobiles. Les réseaux ad hoc sont des réseaux sans fil spontanés, mobiles et totalement autonomes. Les mobiles communiquent directement entre eux, relayant les communications des autres mobiles lorsque les correspondants sont hors de portée radio. Ces réseaux mobiles et dynamiques peuvent être utilisés pour étendre la portée de stations de base, offrant ainsi un accès à l'Internet sur une zone géographique étendue à moindre coût. Ils peuvent être déployés rapidement et être utilisés par exemple dans des situations d'urgence.

Les caractéristiques particulières du médium radio, telle que la portée de communication limitée ou le mode de partage du canal radio ainsi que la mobilité des terminaux rendent les mécanismes et protocoles issus du monde filaire peu performants. De nombreux travaux ont été effectués afin de concevoir des protocoles de routage adaptés à ces réseaux et de nombreuses problématiques restent encore ouvertes telles que la sécurité, le multicast ou encore la qualité de service. Toutes les solutions issues du monde filaire ont été ré-examinées et modifiées mais peu de propositions réellement adaptées aux spécificités de ces réseaux ont vu le jour.

Le travail effectué durant cette thèse se situe autour de la problématique de la réservation de bande passante dans les réseaux ad hoc. Un protocole de réservation de bande passante, BRuIT, est proposé et certaines problématiques connexes sont examinées. L'évaluation des ressources disponibles est une tâche ardue dans ce type de réseaux et la modélisation d'un scénario particulier a permis de fixer les limites de ce qu'il est possible de garantir dans de tels réseaux. La problématique de la séparation des trafics privilégiés et des trafics au mieux est ensuite abordée d'un point de vue algorithmique. Enfin, une étude d'un mode de transmission fiable dans un contexte hybride est présentée.

Vous êtes cordialement invités à ma soutenance de thèse qui aura lieu le vendredi 24 septembre vers 10h15 au laboratoire I3S.

Cette thèse concerne "Les contours actifs paramétriques pour la segmentation d'images et vidéos"

Résumé:

Cette thèse s'inscrit dans le cadre des modèles de contours actifs. Il s'agit de méthodes dynamiques appliquées à la segmentation d'image, en image fixe et vidéo. L'image est représentée par des descripteurs régions et/ou contours. La segmentation est traitée comme un problème de minimisation d'une fonctionnelle. La recherche du minimum se fait via la propagation d'un contour actif dit basé région. L'efficacité de ces méthodes réside surtout dans leur robustesse et leur rapidité. L'objectif de cette thèse est triple : le développement (i) d'une part d'une représentation paramétrique de courbes respectant certaines contraintes de régularités et (ii) d'autre part des conditions d'évolution de ces courbes.

(iii) Par ailleurs, nous cherchons à réduire les coûts calcul afin de proposer une méthode adaptée aux applications nécessitant une réponse en temps réel.

Nous nous intéressons principalement aux contraintes de rigidité autorisant une plus grande robustesse vis-à-vis du bruit. Concernant l'évolution des contours actifs, nous étudions les problèmes d'application de la force de propagation, de la gestion de la topologie et des conditions de convergence. Nous avons fait le choix des courbes splines cubiques. Cette famille de courbes offre d'intéressantes propriétés de régularité, autorise le calcul exact des grandeurs différentielles qui interviennent dans la fonctionnelle et réduit considérablement le volume de données à traiter. En outre, nous avons étendu le modèle classique des splines d'interpolation à un modèle de splines d'approximation, dites smoothing splines. Ce dernier met en balance la contrainte de régularité et l'erreur d'interpolation sur les points d'échantillonnage du contour. Cette flexibilité permet ainsi de privilégier la précision ou la robustesse.

L'implémentation de ces modèles de splines a prouvé son efficacité dans diverses applications de segmentation.

Monsieur Laurent BUSSARD soutiendra publiquement sa thèse doctorale de TELECOM PARIS, intitulée :

"Protocoles d'Etablissement de Confiance pour Objets Communicants"
"Trust Establishment Protocols for Communicating Devices"
 

Le vendredi 15 octobre 2004 à 14h00
Amphithéâtre Marconi

Institut EURECOM

2229, Route des Crêtes
06560 Valbonne – Sophia Antipolis (France)

Membres du Jury :
 
Président :
Monsieur David POWELL, LAAS-CNRS, Toulouse, France
 
Directeur de thèse :
- Professeur Refik MOLVA, Institut Eurécom, Sophia-Antipolis, France
Co-encadrant :
Monsieur Yves ROUDIER, Institut Eurécom, Sophia-Antipolis, France
 
Rapporteurs :
- Professeur Alexis BONNECAZE, Université de Provence, Marseille, France
Monsieur Marc JOYE, Gemplus Card International, La Ciotat, France
 
Examinateurs : 
Professeur Frédéric CUPPENS, ENST-Bretable, Rennes, France
                                   

***********************************************************************
Abstract :

With the advent of self-organizing systems such as ad hoc networks or pervasive computing, security protocols have to meet a new requirement for establishing trust among parties that have no a priori relationship such as a shared naming structure or a common organization. Trust establishment in this context calls for a new paradigm with respect to classical scenarios whereby entities build trust based on some existing security association. This thesis suggests cryptographic protocols through which some party can build trust based on the history of its interactions with other parties. Those protocols allow a party to get a proof of history, i.e. the evidence that it was involved in some interaction with another party. During further interactions, other parties consider the prover trustworthy based on the verification of the history.

Privacy is an essential requirement for such a protocol since providing a proof of history to several parties without privacy would severely expose the behavior of the prover. In this work, we propose a dedicated scheme for unlinkable credentials that ensures the anonymity of the prover and the unlinkability of its interactions. This scheme is an extension of group signatures and enables the prover to choose which part of his history is disclosed when submitting a proof.

 

Another approach consists of using evidence of physical location as a means of building trust based on the locality of communicating parties. We define the distance-bounding proof of knowledge scheme that combines a distance measurement technique and a cryptographic mechanism in order to verify the proximity of a party knowing a secret like a private key. This mechanism can be used when delivering a proof of interaction or a location stamp.

 

Last we consider a possible architecture for establishing trust based on history. Our approach combines unlinkable credentials and distance-bounding proofs of knowledge. Thanks to this new scheme, we can show that trust among unknown parties can be built while preserving their privacy. The results of a preliminary implementation are discussed.

 

***********************************************************************
Résumé :

 

 

Avec l'arrivée des systèmes auto-organisés tels que les réseaux ad hoc ou l'informatique diffuse, les protocoles de sécurité doivent répondre à de nouveaux besoins. Dans ce travail nous étudions comment une relation de confiance peut être établie entre des entités qui ne se connaissent pas a priori. Nous proposons des protocoles de sécurité permettant à une entité de garder un historique de ses interactions : après chaque interaction, une preuve est délivrée par exemple  sous la forme d'une recommandation ou d'une preuve d'interaction. Chaque preuve concernant une entité est stockée par celle-ci dans son historique. Les preuves peuvent être sélectivement démontrées, lorsqu'il est nécessaire de dévoiler une partie de son historique pour établir une relation de confiance.

 

Prouver son historique à différentes entités révèle en général trop d'information et des mécanismes pour protéger la vie privée des utilisateurs sont nécessaires. Dans ce but, nous proposons un mécanisme de certificat non-traçable qui empêche de faire le lien entre plusieurs preuves et qui protège l'anonymat des utilisateurs. Ce  schéma est une extension des signatures de groupe où le signataire n'est plus un membre anonyme d'un groupe mais le détenteur d'un historique.

 

Un autre besoin récurrent de l'informatique diffuse est la création d'un lien entre les entités virtuelles et le monde physique qui les entoure. Dans ce but, nous proposons les preuves de proximité qui combinent une mesure de distance et de la cryptographie dans le but de vérifier la proximité d'une entité connaissant un secret, par exemple une clé privée. Ce mécanisme peut être utilisé durant une interaction pour obtenir une preuve de cette interaction ou une preuve de localisation.

 

Finalement, nous combinons ces deux mécanismes pour définir une architecture dédiée à l'établissement de confiance basé sur un historique. Ce schéma nous permet de confirmer la thèse qu'il est possible d'établir une relation de confiance en protégeant sa vie privée. Les résultats d'une première implémentation sont également discutés.

J'ai le plaisir de vous convier à la soutenance de ma thèse intitulée "Estimation et Optimisation de la Consommation lors de la conception globale des systèmes autonomes".

Cette soutenance se déroulera au laboratoire i3s, dans la salle de conférence le jeudi 14 Octobre à 10h30.

Vous etes cordialement invités au pot qui suivra, vers 12h30.

Patricia GUITTON

Voici un résumé des travaux qui seront alors abordés:

Les systèmes embarqués représentent une part de plus en plus importante du marché semiconducteurs. Les systèmes embarqués visent des applications plus gourmandes en capacité de calcul, augmentant du même coup la surface de silicium et l'énergie dissipée. Un des problèmes de la conception système est le patitionnement d'applications qui requiert l'utilisation de méthodes complexes. En effet, le partitionnement sous contraintes de temps, basé sur un algorithme d'ordonnancement avec un objectif de minimisation de la surface de silicium ou de la consommation est un problème NP-difficile. Ce travail de thèse étudie la prise en compte de la consommation (énergie et pic de puissance) lors de la conception globale de systèmes autonomes.

Une première étude consiste à estimer la consommation des divers composants d'une architecture SoC. Puis, nous nous sommes intéressés aux deux étapes principales des méthodes de partitionnement : l'allocation et l'ordonnancement. En particulier, la technique d'ajustement conjoint de la tension et de la fréquence est considérée dans l'ordonnancement pour minimiser l'énergie. A la suite de ces optimisations, une gestion des modes basse consommation est réalisée, ayant pour objectif de mettre les processeurs en état de repos ou repos profond dès que la possibilité se présente, ce changement de mode permettant de gagner en consommation.

Ce travail a été testé sur divers exemples, comme une application de détection de mouvement sur fond d'images fixes pour caméra embarquée.

Mots-clés : Gestion de l'énergie et de la puissance, ajustement conjoint de la tension et de la fréquence, modes basse consommation, conception logiciel/matériel, ordonnancement.

Vous êtes cordialement invités à ma soutenance de thèse qui aura lieu le
jeudi 02 décembre vers 10h30 au laboratoire I3S.

Cette thèse concerne l'"optimisation du compromis débit-distorsion
pour la compression géométrique de maillages surfaciques triangulaires".

Résumé :
les travaux développés dans cette thèse portent sur
l'optimisation du compromis débit-distorsion pour des maillages
triangulaires quantifiés par un codeur géométrique. De nombreux
travaux considèrent que la géométrie est la composante la plus
importante d'un maillage polygonal. Les codeurs issus de ce travaux
appelés codeurs géométriques, incluent une étape de remaillage
et une transformée en ondelettes qui permet une analyse
multirésolution efficace. L'objectif de nos travaux est de proposer un
codeur géométrique incluant une allocation binaire qui optimise la
qualité visuelle du maillage reconstruit en fonction du débit. Le but
de l'allocation est de minimiser une distance surface-surface
entre le maillage d'entrée et le maillage quantifié en fonction d'un
débit de consigne. Cette distance qui traduit la différence
géométrique entre deux maillages demande un lourd processus d'un point
de vue calculatoire. Utiliser un critère de distorsion plus simple pour
évaluer cette distance est donc préférable si l'on souhaite une
allocation rapide. Nous avons alors montré que sous certaines
hypothèses cette mesure pouvait être estimée par une somme pondérée
des erreurs de quantification des coefficients d'ondelettes. De plus,
les particularités statistiques des coefficients d'ondelettes
géométriques permettent l'utilisation de modèles théoriques pour le
débit et la distorsion des sous-bandes de coefficients. Finalement,
nous proposons un codeur géométrique incluant une allocation rapide et
performante qui optimise la quantification des coefficients pour que
la qualité visuelle de l'objet reconstruit soit maximisée sous la
contrainte d'un débit total fixé. Expérimentalement, l'algorithme
proposé donne de meilleurs résultats que toutes les méthodes de l'état de l'art.


A la suite de cette soutenance, un pôt sera organisé à l'I3S.

Amicalement,
Frédéric Payan
J'ai le plaisir de vous convier à ma soutenance de thèse qui aura lieu le Mercredi 15 Décembre, à 14h, dans l'amphithéatre Turing, Batiment M3 du LIFL.

** JURY **

Président :Pierre Paradinas Professeur titulaire de chaire, CNAM Directeur de Thèse : Vincent Cordonnier Professeur, Université de Lille1

Rapporteurs : Sacha Krakowiak Professeur, Université Joseph Fourier - Grenoble

Gilles Muller Professeur, Ecole des mines de Nantes Membres : David Simplot-Ryl Professeur, Université de Lille 1

Gilles Grimaud Maître de conférences, Université de Lille 1

Louis Grégoire Responsable de la recherche en système, Gemplus SA

** Titre **

CamilleRT : Un système d'exploitation temps réel extensible pour carte à microprocesseur

** Résumé **

Le logiciel carte est de plus en plus conçu pour supporter des contraintes temps réel. Par exemple, dans les cartes Java SIM, l'application principale est chargée de générer une clef cryptographique de session pour chaque unité de communication consommée faute de quoi l'infrastructure GSM rompt la communication. Actuellement, les systèmes d'exploitation pour carte à puce ne gèrent l'aspect temps réel qu'au cas par cas. Ils ne permettent pas aux applications << utilisateur >> de signifier des besoins en termes d'accès au microprocesseur, ceci pour des raisons de sécurité.

Nous proposons une architecture logicielle embarquée autorisant le partage de la ressource microprocesseur entre les extensions de l'exo-noyau Camille. Cette architecture permet aux extensions de supporter des tâches temps réel au dessus de l'exo-noyau garantissant la disponibilité du microprocesseur. Nous avons montré les faiblesses des solutions initialement préconisées pour supporter du temps réel dans les exo-noyaux et nous proposons un moyen de faire collaborer les extensions sous la forme d'un partage d'une de leurs politiques d'ordonnancement et d'une mutualisation de leurs accès au microprocesseur. Nous avons mis en avant les propriétés fonctionnelles que nous attendons de ces ordonnanceurs collaboratifs et nous avons proposé une architecture distribuée permettant de charger et de valider ces propriétés. Cette architecture de partage du microprocesseur a été validée expérimentalement dans CamilleRT.

 

J'ai le plaisir de vous convier à ma soutenance d'habilitation à diriger les recherches ("Nouvelles méthodes pour l'ordonnancement sur plates-formes hétérogènes") le lundi 13 décembre, à 10h15, dans l'amphithéatre du LaBRI (à Bordeaux, donc) devant le jury suivant:

Monsieur Richard Brent, Rapporteur, Professeur à Oxford Monsieur Paul Feautrier, Rapporteur, Professeur à l'ENS Lyon Madame Claire Kenyon, Rapporteur, Professeur à l'Ecole Polytechnique Monsieur Denis Trystram, Rapporteur, Professeur à l'INPG Madame Claire Hanen, Examinatrice, Professeur à l'Université Paris X Monsieur André Raspaud, Examinateur, Professeur à l'Université Bordeaux I Monsieur Jean Roman, Examinateur, Professeur à l'ENSEIRB

Vous pouvez trouver le document à l'adresse suivante http://www.labri.fr/Perso/~obeaumon/habilitation.pdf

Vous êtes bien entendu également conviés au pot qui suivra (mais il serait dommage de faire un si long voyage pour n'assister qu'au pot!)


Dernière mise à jour du site: 26/01/2010