FAQ sur Specif

1) Qu'est-ce que Specif ?

Specif est la Société des Personnels Enseignants et Chercheurs en Informatique de France.

Les métiers de l'enseignement et de la recherche en Informatique possèdent une forte spécificité, qui les distinguent de manière essentielle des métiers d'enseignant/chercheur exercés dans les autres disciplines scientifiques. Cela est dû à la difficulté que rencontre une discipline nouvelle à prendre toute sa place au sein d'une communauté scientifique constituée de longue date. Cela provient aussi de la vitesse d'évolution de notre discipline et de son emprise de plus en plus grande sur la vie sociale.

L'objectif de Specif est de faire connaître et reconnaître cette spécificité, dans les domaines de la carrière, de l'enseignement et de la recherche, quel que soit le mode ou le lieu d'exercice (Universités, CNRS, INRIA, etc.). Il est aussi de contribuer à diffuser la connaissance de cette discipline et d'en faire mesurer toute la portée scientifique.

Specif n'est donc pas un syndicat et n'a pas pour vocation la défense des intérêts individuels de ses membres.

2) A quoi et comment sert Specif ? Quelles sont ses missions ?

Specif a plusieurs missions:

a) Représentation auprès des différentes tutelles : entretiens, avis et propositions, participation à des réunions suscitées par les tutelles ou par l'association, présentation des conclusions des journées d'étude, participation au CNU.

b) Mise en place de journées et de groupes de réflexion, réalisation d'études sur des sujets liés à la pratique professionnelle de ses adhérents (par exemple, la journée d'avril 2001 sur l'organisation de l'enseignement supérieur et de la recherche publique en Informatique en Europe)

c) Ecoute de notre communauté et identification des questions émergentes. Mise en place de la réflexion sur les problèmes soulevés par organisation de débats, partage d'expériences, puis concertation pour l'élaboration de propositions.

d) Synthèse et diffusion d'informations sur tout ce qui concerne la pratique professionnelle de ses membres :

Les correspondants assurent la diffusion des informations, faite aussi par l'intermédiaire des bulletins, des lettres et du site web, très régulièrement mis à jour.

e) Echanges/actions communes avec des associations thématiques, rencontres échanges avec les associations professionnelles. Organisation du prix de thèse Specif.

3) A qui sert Specif ?

A toute la profession : enseignant et chercheur en informatique, candidat à un tel emploi, doctorant souhaitant un tel emploi. Mais bien sûr en premier lieu, elle sert à tous ses membres.

Specif est aussi naturellement l'interlocuteur privilégié des tutelles ou de toute organisation cherchant un contact avec la communauté des enseignants/chercheurs en informatique.

4) Pourquoi une liste Specif au CNU ?

La présence d'une liste Specif est un aboutissement cohérent de la réflexion et des actions qu'elle mène. Les missions de ses élus sont de veiller à une prise en compte de tous les éléments des dossiers (administration, recherche, enseignement mais aussi administration de la recherche et de l'enseignement), à une analyse de ces dossiers tenant compte des habitudes de la spécialité (nature, fréquence des publications). Ils doivent aussi s'assurer que toutes les décisions sont prises de manière transparente.

Les élus de la liste Specif souhaitent travailler en pleine harmonie avec tous les membres du CNU qui partagent la même approche d'analyse des dossiers et le même souci de transparence.

Le succès des listes Specif montre qu'elles répondent à une attente de notre communauté.

5) Quels ont été les réussites et les échecs de Specif depuis sa création ?

D'une manière générale, Specif a contribué à faire prendre conscience aux tutelles de la vitalité de la science informatique et de la richesse de ses différentes spécialités. Ces tutelles la reconnaissent comme l'association compétente dans le domaine de la recherche et de l'enseignement en informatique, elles recueillent ses avis et lui confient des missions permettant de mieux cerner certains aspects de ces domaines.

Les différentes journées à thème de Specif (celles sur le LMD par exemple), les enquêtes et le site Web (rénové) sont de bonnes réussites.

La difficulté la plus patente est celle de faire participer activement un grand nombre de collègues, d'arriver à créer des groupes d'adhérents actifs localement. L'action de Specif se fait encore trop «à l'échelon national» et il faudrait développer les actions à l'échelon local.

6) Quelles sont les actions 2003 de Specif ?

Informations/actions sur le LMD : les réflexions entreprises pendant les Journées de Toulon se poursuivront au cours de l'année 2003, dans le cadre du groupe Enseignement, mais aussi au cours de futures réunions. Leur contenu et les demandes qui en découlent seront soumis aux tutelles.

Le groupe Recherche va effectuer, à la demande du Ministère, un travail de prospective sur la politique scientifique et les thèmes de recherche dans les Universités. Specif souhaite s'impliquer dans une activité de vulgarisation des résultats de la recherche, à destination des membres de la communauté informatique travaillant dans des spécialités différentes. Les modalités seront étudiées et mises en place par ce groupe.

Réunion des correspondants le mardi 27 mai 2003 à Paris, afin de recueillir leur avis et leurs propositions pour un développement de la vie locale de Specif.

7) Pourquoi et comment adhérer à Specif ?

Pour être informé, pour être représenté, pour participer aux débats, pour être acteur de son propre parcours dans sa profession.

Pour adhérer à Specif, il faut s'adresser à son correspondant dans son établissement. Si on ne connaît pas/plus son correspondant, on peut le retrouver par l'intermédiaire du site Specif. Sinon, adhérer directement sur le site (et pourquoi pas, se proposer comme correspondant de son établissement !).

8) Quel est le rôle des correspondants Specif ?

La/Le correspondant/e Specif idéal/e se charge de rappeler aux adhérents que l'heure du renouvellement est dépassée, s'emploie à convaincre les collègues non encore adhérents de l'importance de leur adhésion, pour eux mais aussi pour toute la communauté informatique, transmet les informations envoyées par Specif, fait remonter les informations locales au CA de Specif, demande à ses collègues de répondre aux enquêtes et aux débats suscités par Specif, explique à la direction de son UFR/laboratoire/établissement que les personnes morales peuvent aussi adhérer et qu'il existe même sur le site de Specif une enquête en cours sur les laboratoires qui permet à chaque laboratoire de mieux assurer sa visibilité. Pour tout cela, la/le correspondant/e Specif doit être très chaleureusement soutenu/e et remercié/e.